MULTIMEDIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MULTIMEDIA

Message  nadine le Sam 10 Déc - 16:21

Achats sur Internet : évitez les pièges


Bientôt la période des fêtes. Voici quelques recommandations qui peuvent être utiles avant de naviguer sur le Web pour commander ses cadeaux.


Comparer avant de commander, acheter sans se déplacer, profiter d'un choix exceptionnel, de prix défiant toute concurrence, de la livraison à domicile... Autant d'arguments qui justifient le succès des boutiques en ligne. Selon le Centre de surveillance du commerce électronique (CSCE), une cellule spéciale de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), les achats sur Internet ont progressé de 60% par rapport à 2003. Mais attention : les perspectives de ce marché attirent, hélas, parfois des intervenants qui ne respectent pas forcément la réglementation en vigueur. Sur 1 435 contrôles effectués en 2004, le CSCE a relevé 434 infractions... Les autorités veillent : 80% des sites rappelés à l'ordre se sont mis en conformité dans les mois suivants. Les autres ont reçu un avertissement ou un procès-verbal. Vigilance donc.

Avant de commander

Première précaution, privilégier les sites qui bénéficient d'une bonne notoriété. La page d'accueil doit donner accès aux mentions légales (sous cet intitulé ou dans la rubrique : «Qui sommes-nous», «Contacts», «L'entreprise», etc.). C'est important : vous aurez du mal à faire valoir vos droits en cas de litige si vous ignorez l'adresse géographique du vendeur. La loi du 21 juin 2004 sur la confiance dans l'économie numérique oblige les détenteurs de sites à s'identifier clairement.

L'adresse de confiance doit ensuite présenter ses conditions générales de vente de façon claire et précise, détailler ses tarifs (taxes, frais de livraison, coût de l'envoi en express et éventuellement de l'emballage cadeau) et offrir un paiement sécurisé. Ne comparez les prix qu'en tenant compte des frais de livraison, qui ne sont pas toujours inclus. Pour votre premier achat en ligne, commandez un produit de faible valeur (livre, CD ou DVD), histoire de vous familiariser avec la méthode.
Une page d'accueil remplie de bandeaux publicitaires, de liens «promotionnels» ou «sponsorisés» peut indiquer que son auteur compte plus sur les revenus publicitaires que sur la vente de ses produits.


Ne vous laissez pas influencer par les sites qui abusent du terme «gratuit». Même remarque pour les promotions : alapage.com a été condamné l'an dernier pour avoir annoncé des rabais imaginaires ; et Degriftour a dû payer une amende de 5 000 euros pour publicité mensongère et utilisation illicite du mot «solde».

Renseignez-vous aussi sur l'origine et la qualité des articles qui vous intéressent. Les règles de sécurité ne sont pas les mêmes d'un pays à l'autre. Un site anglais a vendu, sur une page rédigée en français, des encres de tatouage contaminées et interdites en France. Méfiance également à l'égard des sites installés hors d'Europe : en cas de litige, les recours sont aussi «complexes qu'aléatoires», précise le CSE.


Evitez encore d'acheter des produits de luxe ou de grandes marques sur des sites douteux. Le marché de la contrefaçon prospère, y compris sur Internet, où l'on ne compte plus les vendeurs de faux signés Rolex, Montblanc, Brietling ou Cartier.

Attention, enfin, aux sites de ventes entre particuliers : des professionnels n'hésitent pas à s'y immiscer pour échapper à la réglementation commerciale, notamment, au délai de rétractation de sept jours auquel a droit tout consommateur.

Les comparateurs de prix offrent de bons services pour trouver les tarifs les plus avantageux. Prudence, toutefois : certains sont liés par contrat à des sites marchands et ne peuvent donc être exhaustifs. En outre, leurs prix ne tiennent pas toujours compte des frais de livraison.


Au moment de payer

Vérifiez en premier lieu le prix à payer. Lisez attentivement les intitulés des cases à cocher : vous risquez d'accepter, sans le vouloir, de recevoir de la publicité en quantité ou que des informations personnelles soient transmises à d'autres vendeurs. Si tel est le cas, exigez du marchand qu'il ne communique pas vos données ou qu'il les supprime, conformément à la loi Informatique et libertés. Enfin, assurez-vous que la transaction est sécurisée : un petit cadenas fermé doit apparaître sur la page.

Les moyens de règlement autres que la carte bancaire ne présentent pas que des avantages. Un chèque peut s'égarer, parvenir très tard au vendeur et le paiement contre remboursement revient plus cher.


Conservez une copie de votre commande, avec coordonnées complètes du marchand et le justificatif de paiement qui s'affiche à l'écran ou qui vous est envoyé par courrier électronique.


Après l'achat

Contrôlez toujours le contenu du colis qui vous est livré. Il doit renfermer tous les produits facturés. L'ensemble doit évidemment être en bon état. Au besoin, inscrivez des réserves sur le bordereau du transporteur et contactez le vendeur : il est tenu de prendre à sa charge les frais d'envoi ou de vous rembourser la commande. Si le produit ne vous convient pas, vous pouvez le renvoyer dans un délai de sept jours. N'oubliez pas de conserver l'emballage d'origine.

Si vous n'obtenez pas satisfaction, adressez au vendeur une lettre recommandée avec accusé de réception qui résume votre position.



Les risques de détournement du numéro de carte ou d'encaissement abusif sont heureusement réduits en France. Le plus souvent, c'est le marchand lui-même qui est victime de la fraude ! Cela dit, ne communiquez pas votre numéro de carte bancaire ni votre code confidentiel sur le premier formulaire venu, surtout quand la demande provient d'un courrier électronique : l'arnaque appelée «phishing» consiste précisément à demander aux internautes de se connecter sur une page imitant celle d'une banque ou d'un commerçant afin de demander les codes confidentiels et de s'en emparer.Si votre numéro de carte bancaire a été utilisé frauduleusement sur Internet, signalez-le immédiatement à votre banque et portez plainte. Une fois remplie une déclaration à l'agence, votre banque doit recréditer votre compte du même montant dans les soixante-dix jours suivant l'achat frauduleux.



SOURCE : lefigaro.fr

_________________
La fidélité : il vaut mieux aller plus loin avec quelqu'un que nulle part avec tout le monde.
avatar
nadine
modérateur
modérateur

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 08/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum