Quand SPEEDY MAGIC LUDY étudie les ondulations cérébrales 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand SPEEDY MAGIC LUDY étudie les ondulations cérébrales 1

Message  hedwig ludi le Lun 21 Juin - 23:11

LE "BRUIT" DU CERVEAU , UNE DROGUE NOUVELLE .

Il semble bien qu'en écoutant et en déclanchant les ondes lentes (alpha) de son cerveau , grace à un gadget américain , on parvienne à un état de relaxation comparable à celui que donnent les drogues .
Ce serait la première "drogue" saine . . .



Le terme de drogue est abusivement utilisé car ce n'est pas un produit chimique mais un moyen physique : "L'alphamanie" qui provoquerait une sensation recherchée par les drogués et qu'ils appellent voyage ou bien trip .
Il s'agit d'un appareil à electroencéphalogramme doté de deux à quatres electrodes transformant le tracé habituel du cerveau en signal sonore pour des écouteurs .

Le sujet fixe les electrodes en arrière de sa tête à l'aide d'un bandeau et place sur ses oreilles les écouteurs qui l'isolent completement de toutes sources sonores autre que celle transmise par son cerveau .
Il demeure immobile , les yeux fermés de manière à se couper de tout contact avec le monde ou avec son propre corps , sauf le bruit de son cerveau .

Au début de l'enregistrement ce sont des craquements irréguliers , puis quand vient la relaxation , il entend un rythme régulier , de six à huit battements par seconde : c'est le rythme alpha .

Cette audition l'entraine dans une sorte de trance "supercalme" que certains considèrent comme plus agréable que leur drogue chimique habituelle , de la marihuana à l'héroine .

Quelle est la valeur scientifique de celà ???
Serait ce le remède au fléau de la drogue ???

avatar
hedwig ludi
VIP membre
VIP membre

Nombre de messages : 3497
Age : 39
Localisation : steg (liechstenstein)
Date d'inscription : 13/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quand SPEEDY MAGIC LUDY étudie les ondulations cérébrales 1

Message  hedwig ludi le Lun 21 Juin - 23:16

PREMIERE QUESTION : CE QUI EST ENREGISTRE ???

Hans Berger , rapporta en 1929 qu'ayant posé sur la peau du crane deux electrodes reliées par un galvanomètre , il enregistrait une différence de potentiels .

Or cette DDP oscille sans cesse et ces variations transmises à un système inscripteur donne une courbe dont les ondulations sont caractéristiques de certaines régions du cerveau ou de certaines manifestations (sommeil , épilepsie , tumeur cérébrale , repos ou bien encore travail intellectuel .


POURQUOI DES ONDES ???

La décharge des neurones n'est jamais continue , mais faite d'une succession d'impulses séparés les uns des autres par un court repos .

La fréquence de ces impulses , leurs groupements en "trains" plus ou moins longs peuvent être un code de maniement des messages dans le cerveau .

Lorsque les milliers de cellules situées sous l'electrode s'activent dans un mode asynchrone , leurs rythmes se superposent d'une manière irrégulière , et le produit electromagnétique de toutes ces dépolaristations donne un "rythme de base " irrégulier en fréquence , et de faible amplitude .

Si par contre un grand nombre de ces cellules sont synchrones , les ondulations de leur impulses sont en concordance de phase et on enregistre des ondes régulières d'autant plus amples qu'il y a plus de synchronisation .

Pour des raisons encore obscures on admet que l'asynchronisme d'une zone corticale traduit son activité fonctionnelle .

Par contre , les ondes régulières ne correspondent pas toujours au "repos" fonctionnel : seules les ondes alpha auraient cette signification .


LE MYSTERE DES ONDES ALPHA :

C'est une rythme régulier de 6 à 8 cycles par seconde enregistré en arrière , en regard des lobes occipitaux du cortex ou s'opère le décodage des messages visuels .

Ce rythme apparait lorsque le sujet ferme les yeux et est remplacé par le rythme de base dès qu'il ouvre les yeux .
Il était simple d'en conclure qu'il correspond au "repos visuel" .

En fait , même les yeux fermés il peut suffire d'une stimulation sonore ou tactile , ou même un effort intellectuel (calcul mental) pour que disparaisse l'onde alpha .

Il réapparait par contre par un effort de relaxation intérieure , même sous stimulation sonore .
Il est donc en relation non seulement avec l'absence de stimulation lumineuse, mais surtout avec la "détente" .

Ceci est d'autant plus vrai que lors de relaxations , ou chez les moines zen en contemplation , on a enregistré l'alpha sur tout le crane , c'est à dire sur les zones corticales sans relations directes avec la vision .

Comment et pourquoi cet état de repos cérébral qui va de la fermeture des yeux jusqu'à la trance contemplative produit l'onde alpha et non des ondes plus amples , comme de sommeil ???

C'est un mystère , mais il est certain que le sommeil , l'hypnose hystérique ou provoquée , la " trance alpha " sont autant d'états psychologiques différents .

avatar
hedwig ludi
VIP membre
VIP membre

Nombre de messages : 3497
Age : 39
Localisation : steg (liechstenstein)
Date d'inscription : 13/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quand SPEEDY MAGIC LUDY étudie les ondulations cérébrales 1

Message  hedwig ludi le Mar 22 Juin - 0:55

DEUXIEME QUESTION : L'EFFET DROGUE :


On comprend pourquoi l'écoute du rythme de base donne des craquements confus , et l'alpha un battement régulier .

Mais l'état spoécial de cette écoute ???
Il est vraisamblable que c'est la conjonction de trois facteurs dont deux sont bien connus des neurophysiologistes .

1/ A l'état naturel , les différents modes sensoriels s'inhibent relativement les uns les autres .
Ici , l'isolation sensorielle de l'alphamane intensifie proportionnellement la reception du signal auditif .

2/ Le répétition réguliere d'un signal sensoriel entraine le phénomène d'habituation , c'est à dire l'inhibition de l'activité fonctionnelle corticale .
Les pavloviens utilisant le rythme du métronome dans leurs "tours de silence" ont montrés que c'est une inhibition active tout à fait différente du simple repos passif par non stimulation .

Elle s'étend en tache d'huile qur le cortex d'autant plus largement qu'il est par ailleurs non stimulé.
Ainsi le rythme régulier de l'onde alpha joue le role de métronome , et c'est probablement cette inhibition active neurophysiologique qui est subjectivement ressentie comme une sorte de trance .


3/ Mais il y a un troisième facteur : le sujet se concentre sur un thème bien précis , son état de "libération intérieure" , qu'il teste au fur et à mesure de sa progression , grace au bruit rythmé de son cerveau .

Or cette concentration plus particulièrement sur une partie de soi mêmle , est l'une des méthode de relaxation , inspirée des techniques orientales (Yoga et Zen) .

Et on sait que bien pratiquées , ces techniques induisent une extension de l'alpha à la plus grande partie du cerveau .

Ainsi la composante purement physique de l'alphamanie est le renforcement de l'action neurophysique de l'appareil .

L'effet de l'isolation sensorielle et de l'habitude sonore , multipliée par le facteur psychique de la concentration , suffirait à provoquer une étrange expérience intérieure .
Si donc scientifiquement c'est un faux feedback , qu'importe puisque l'effet neurophysiologique est réel .

avatar
hedwig ludi
VIP membre
VIP membre

Nombre de messages : 3497
Age : 39
Localisation : steg (liechstenstein)
Date d'inscription : 13/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand SPEEDY MAGIC LUDY étudie les ondulations cérébrales 1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum